L’enseignement du hérisson : être conscient de l’agréable et du désagréable et comment nous y répondons

Il est plus facile de voir les comportements des autres que nos propres façons de réagir !

Prendre conscience de notre réponse émotionnelle à un événement agréable est d’ailleurs un exercice du MBSR. Sentir par exemple le corps qui se détend sur le moment… Prendre conscience des pensées ou des événements mentaux qui ont lieu dans l’instant pour y voir plus clair.

Voici la réaction, beaucoup plus visible, d’un hérisson à la présentation d’un morceau de pomme qu’il affectionne…

Est-ce que vous sentez ces moments d’ouverture physique et mentale, d’excitation ou de détente, ou, à l’inverse, de contraction où l’on sort les picots ?

La pleine conscience nous incite à prendre conscience des affects et de nos émotions, notamment celles produites par des événements agréables ou désagréables. Cela nous permet de:

– prendre conscience des stimuli plaisants ou déplaisants et voir comment nous y répondons dans le quotidien ou dans la méditation formelle ;

– investiguer ce qui se passe mentalement ou corporellement entre le Stimulus (l’événement) et la Réponse (le comportement) et laisser plus d’espace d’accueil et de liberté de choix de penser ou d’agir pour répondre plus consciemment, en se libérant de réactions néfastes automatiques.

(Pour les curieux des origines de la pleine conscience, cela fait aussi partie de la méditation de pleine conscience bouddhiste sous le nom vedananupassana ou l’observation des ressentis agréables, désagréables ou neutres qui filtre notre action (kamma) physique, verbale ou mentale.)