All you need is love… mais on ne recherche l’amour qu’à l’extérieur

Les Beatles le chantait : « All you need is Love »

Love, love, love
Love, love, love
Love, love, love…

En tant qu’être humain, nous sommes un animal social qui recherche de l’amour partout, sous toutes ses formes :

  • de l’écoute,
  • de la reconnaissance,
  • de l’approbation,
  • de la popularité dans ce que l’on aime,
  • de l’appréciation,
  • de l’affection,
  • un statut social
  • ou tout du moins un certain respect de ce que l’on fait…

L’impression d’en être privé est un stimulus stressant qui peut contribuer à nous rendre triste ou en colère… Notre humanité souffre souvent de solitude ou d‘être rejetée.

Le sentiment d’être inclus, aimé, ou au contraire rejeté, influence considérablement nos comportements.

Une grande partie des pensées humaines sont aussi occupées aux relations avec les autres et aux perceptions de la façon dont les autres nous perçoivent.

Ces manifestations cognitives, émotionnelles, motivationnelles et comportementales montrent à quel point l’amour sous toutes ses formes est une émotion centrale de notre psychologie humaine.

*

Lorsque nous découvrons notre nature essentielle, nous pouvons comprendre à quel point cette recherche d’amour est terriblement mal orientée : elle est uniquement tournée vers l’extérieur.

Elle nourrit un sentiment de soi limité, un « moi », forcément en manque, qui s’implique dans une recherche narcissique fragile et jamais assouvie dans nos relations.

*

Dès lors que nous nous laissons entièrement submerger par notre Présence naturelle, notre cœur est empli d’amour.

Se mettre à l’écoute de ce qui écoute en nous peut nous emplir d’un contentement, d’une béatitude et d’un amour innés.

Se laisser remplir de cet Amour inconditionnel, c’est s’y dissoudre.

Nos parts vulnérables d’être humain, nos tristesses et nos colères, nos douleurs physiques ou émotionnelles, peuvent ainsi être accueillies et aimées, inconditionnellement, totalement. Comme ces émotions dépendent d’un sentiment de soi limité, elles se dissolvent avec la dissolution de ce « moi », pour laisser la place à la Vie, inconcevable, incommensurable, débordante d’amour, au contact de tout, présente dans tout.

Cet amour que nous recherchons est trop proche de nous pour être vu.  L’Amour est en nous. Ou plus exactement, le fondement de ce que nous sommes EST amour.

%d blogueurs aiment cette page :