Qu’est-ce qui vous a plu dans la découverte de la méditation ?

Un méditant dans le MBSR de ce trimestre m’a demandé : « Qu’est ce qui vous a plu autant dans la méditation lorsque vous l’avez découverte à mon âge ? Qu’est ce qui vous y a rendu accro ? »

C’est un peu difficile de bien répondre à cette question car cela fait déjà 25 ans. J’ai commencé à m’initier plus ou moins secrètement à la méditation du calme (samatha) à l’âge de 18 ans en même temps que je découvrais le bouddhisme avec l’excellent livre de « Walpola Rahula, L’enseignement du Bouddha« . La méditation dite laïque n’existait pas encore (en 1993 à Strasbourg).

J’ai été attiré très progressivement.

Le grand calme, la grande stabilité d’esprit et le recul émotionnel

Si j’essaie de me replacer à l’époque, je pense que le calme et le recul émotionnel que je ressentais me donnais l’impression de pouvoir agir sans peur si je le voulais, même pour les choses qui m’effrayaient le plus. Je ressentais cette grande stabilité d’esprit, comme un roc, à l’issue de mes méditations.

Une nouvelle intelligence

Plus tard, la compréhension issue de la méditation me donnait l’impression d’être plus sage ou intelligent spontanément. Elle était différente de la compréhension intellectuelle. Plus au contact. Une autre personne que j’avais rencontrée lors d’une retraite dans les Pyrénées vers la fin des années 90/début des années 2000 me disait exactement la même chose. Elle avait découvert cela quand elle était fille au pair à Londres et avait eu l’impression d’être plus intelligente.

Il y a en effet une forme d’intelligence nouvelle qui se dégage. Le désengagement très progressif des pensées me clarifiait l’esprit. Quelque chose de vrai habitait cette perception plus claire et lucide que je pouvais savourer. Cette clarté d’esprit aide à réfléchir plus clairement.

En tant qu’étudiant, je me disais que ça ne pouvait être qu’utile pour mes études et mon avenir !

Ce calme et cette sagesse ont donc nourri ma curiosité et mon intérêt jusqu’à aujourd’hui.

 

Et vous, cher lecteur ou chère lectrice, qu’est-ce qui vous a accroché dans la méditation ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :