En arrêtant de nous situer dans les pensées et les réactions automatiques, nous revenons naturellement à la conscience ouverte, lucide et paisible

Si nous comprenons l’intérêt de la présence ouverte et qu’elle devient importante à nos yeux, il est alors essentiel de la laisser agir dans notre quotidien.

Cela ne peut pas se faire si nous nous situons constamment dans les réactions automatiques à la polarité plaisir/déplaisir plutôt qu’à travers l’espace lucide et silencieux de notre conscience grande ouverte qui accueille les stimuli présents.

En arrêtant de nous situer et de s’enfermer dans le tourbillon des pensées, des émotions ou dans les résistances aux états corporels, nous pouvons revenir naturellement au centre immobile de l’expérience.

En faisant cela, nous laissons la place à une réponse qui gagne en lucidité et en connexion. Notre comportement a la possibilité de devenir plus constructif pour nous et les autres.

fd