La pleine conscience, qu’est-ce que c’est ? Les fondements de la pratique selon Jon Kabat-Zinn

La pleine conscience (mindfulness en anglais) est un état attentionnel centré sur le présent, désengagé des jugements ou des associations d’idées, dans lequel chaque pensée, émotion ou sensation qui apparait dans le champ de l’attention est reconnue et acceptée telle qu’elle est.*

Jon Kabat-Zinn a proposé, dans le chapitre 2 de son livre Au coeur de la tourmente, la pleine conscience, des attitudes et de comportements qui aident à développer la pleine conscience dans la vie quotidienne.

En voici une liste résumée :

7 attitudes de pleine conscience selon Jon Kabat-Zinn

(1) le non-jugement : être témoin impartial de votre expérience sans sauter aux conclusions.

(2) la patience: laisser les choses se dérouler dans leur propre temps.

(3) l’esprit du débutant: être réceptif aux nouvelles possibilités et ne pas rester coincé dans la routine de votre propre savoir.

(4) la confiance dans votre propre ressenti.

(5) l’absence d’attentes (ou non striving, traduit dans le livre par le non-effort) : être attentif à comment vous êtes maintenant, tel que c’est.

(6) l’acceptation: voir les choses telles qu’elles sont réellement dans le présent.

(7) le lâcher prise ou le non-attachement. Si nous trouvons particulièrement difficile de lâcher quelque chose en raison de sa forte emprise sur notre attention, nous pouvons diriger notre attention vers le ressenti de cette emprise. Se cramponner est le contraire du lâcher prise.

 

Un engagement fort à la pleine conscience

Dans ces fondements de la pratique de la pleine conscience, Kabat-Zinn y ajoute un engagement et une intentionnalité forte à réellement pratiquer tous les jours.

==

Référence :

*Cette définition rejoint la définition opérationnelle de recherche de S.R. Bishop, M. Lau, S. Shapiro et al., “Mindfulness: a proposed operational definition” Clinical Psychology: Science and Practice, vol. 11, no. 3, pp. 230–241, 2004.

%d blogueurs aiment cette page :